top of page
  • Writer's pictureSANDRINE GELIN G&L SHIFT

Comment garder sa santé mentale et faire ce qui compte en période de stress ?

Updated: Oct 30, 2023

Les apports de la recherche et des neurosciences



De nombreux travailleurs éprouvent des difficultés au travail, tant sur le plan physique que psychologique. Plus de la moitié des salariés européens déclarent subir régulièrement, voire très souvent, un stress directement lié à leur travail. Par ailleurs, on estime que 15 % des adultes en âge de travailler souffrent de troubles mentaux à un moment ou à un autre. Dans ce contexte, quelles ressources pouvons-nous utiliser pour faire la différence dans notre propre vie ?


Il est intéressant de noter que les moyens les plus accessibles sont de simples exercices de respiration et de méditation, qui font partie de la "pleine conscience" - une technique de méditation dans laquelle vous vous entraînez à être conscient de chaque instant sans porter de jugement. Une technique simple de pleine conscience consiste, par exemple, à se concentrer sur sa respiration.


De manière récurrente, des études ont montré que les approches basées sur la méditation et la respiration peuvent avoir un effet mesurable. Elles sont en fait plus efficaces que les stratégies cognitives plus conventionnelles de gestion du stress (c'est-à-dire comment changer ses pensées sur le stress). Bien que les deux approches produisent des augmentations significatives de la connectivité sociale, les approches basées sur la méditation et la respiration sont plus bénéfiques en termes d'impact immédiat sur le stress, l'humeur et le caractère consciencieux. La pleine conscience peut en fait amortir le stress, car elle permet de prendre conscience des défis et des réactions plus ruminatives, c'est-à-dire de la tendance à s'inquiéter.


Plus récemment, les neurosciences ont jeté un nouvel éclairage sur la santé mentale et la plasticité du cerveau : les exercices de pleine conscience peuvent contribuer à maintenir notre esprit en bonne santé, car la pleine conscience peut réellement modifier le cerveau grâce à sa grande plasticité. Lorsque le cortisol, l'hormone du stress, augmente et reste élevé, il peut devenir toxique pour le cerveau. Le stress inhibe directement la neuroplasticité, c'est pourquoi sa gestion permet au cerveau de rester plus plastique. D'une certaine manière, la respiration et la méditation peuvent nous aider à "recâbler notre cerveau".


Pour en savoir plus sur les techniques de respiration et sur la manière dont elles peuvent vous aider à maintenir un meilleur bien-être émotionnel et à réduire votre niveau de stress au travail et ailleurs, consultez les ressources suivantes :


Site Web : www.glshift.com


#Coaching3Point0 #CoachingCarriere #BusinessCoaching #CoachingInterculturel #CoachingEnLigne #CoachingPourEntrepreneur #BilanDeCarrière #Entrepreneuriat #CoachingDExpatrié #ICF #InternationalCoachingFederation #CertificationACC #ECoaching #CoachingIndividuel #CoachingDEquipe #OutilsDeCoaching #Mindset #CoachingIndividuelProfessionnel #CoachingIndividuelEnEntreprise #CoachingEntrepreneur #CoachingEnEntreprise #CoachingDEntreprise #CoachingCréationEntreprise #CoachingProfessionnelEnLigne #ReconversionProfessionnelle #Multiculturalisme #CoachingIndividuelProfessionnelParis #CoachingIndividuelProfessionnelGenève #CoachingIndividuelProfessionnelAmsterdam #CoachingIndividuelProfessionnelIstanbul #CoachingIndividuelProfessionnelBruxelles #CoachingIndividuelProfessionnelLondres #CoachingIndividuelProfessionnelStockholm #CoachingIndividuelProfessionnelBarcelone



30 views0 comments

Comments


bottom of page